Infusions et thes

Présentation de la gamme INFUSIONS ET THÉS DAYANG par Jean-Charles Schnebelen. Pharmacien de formation, expert en nutrition, phytothérapie et aromathérapie, membre du comité scientifique de la revue de référence «Phytothérapie» et Directeur scientifique du laboratoire Dayang.

Voir les produits Infusions et thes

Les thés et infusions BIO, univers originel de DAYANG, s'animent d’une multitude d'arômes et de bienfaits connus de tous. La consommation d’infusions permet, en premier lieu, d’éliminer les déchets, de rétablir l’équilibre sans à-coups et d’accéder ainsi au bien-être au quotidien.

Un univers riche en diversite

Simples ou associées, les plantes, en l'état, peuvent contribuer à notre digestion, grâce à leurs propriétés hépatique ou carminative, antispasmodique ou apaisante, mais visent aussi nos comportements stressés ou inquiets, ou peuvent encore apporter leurs propriétés toniques ou circulatoires. De la minceur au drainage, de l'allaitement aux problèmes articulaires, les infusions vont accompagner, en douceur, une multitude de situations.

Par ailleurs, les infusions sont aussi un voyage… En complément des grandes infusions classiques et composées, DAYANG a créé une élégante gamme pleine d’épices subtilement dosés, alliant modernité et tradition. Du gingembre à la cannelle, du citron au curcuma, la gamme OUI TEA vous transportera aux quatre coins du monde à travers de savoureux mélanges.

Se soigner, c’est prendre soin de soi

Quand certains signaux de dysfonctionnement émanent de l’organisme, nos réponses sont souvent symptomatiques, et dès que le signal cesse, le soin est interrompu. Or, pour « se soigner », il convient de participer, au quotidien, au bon état de marche des fonctions de l'organisme.

Ce peut être le rôle de l'eau, tout simplement, mais l'association d'une ou de plusieurs plantes peut en améliorer l'usage et le rendre aussi plus agréable. Le sachet-dose n'attend que son complément : de l'eau bouillie, à bonne température, afin d’en tirer quelques minutes après un bénéfice additionnel.

Une extraction « faite-maison » !

Ferions-nous des extraits « sans le savoir », ou plutôt sans y penser, en infusant notre thé ? En effet, ce faisant, on obtient déjà un extrait riche d’une multitude d’actifs à effets coordonnés.

Ainsi, par exemple, on ne prend souvent en considération, dans ce thé, que la ‘théine’ qui est en fait de la caféine, en en redoutant un effet excitant. Or, l’infusion, qui correspond à une extraction aqueuse, en a tiré, en plus et simultanément :

- la théophylline, analeptique respiratoire, qui est indispensable ici, face à la caféine, si vivement active sur le cœur, pour l’accompagner, l’assister dans sa stimulation en l’oxygénant.

- la théobromine, diurétique : la pompe cardiaque, accélérée par la caféine, traite une plus grande quantité d’eau, de minéraux et d’autres substances dont il faut assurer la concentration idéale ou de déchets que le rein doit éliminer.

- les polyphénols qui ont, en plus, un effet ‘retard’ sur la libération de la caféine, c’est à dire permettant la diffusion étalée dans le temps des différents actifs extraits dans notre infusion.   

Ainsi, selon les plantes utilisées, notre ‘simple’ infusion sera-t-elle devenue le mélange complexe de nombreux composés qui de l’arôme à la couleur, associés à tout ce qu’on ne voit pas, constitue un extrait aux bénéfices nuancés et ciblés si on en gère harmonieusement l’usage.